Problématique

L’extinction de la Grande Barrière de corail

Poursuivant notre recherche sur l’Australie, nous avons choisi de cibler la problématique suivante : L’extinction de la grande barrière de corail. La grande barrière de corail est en fait le plus long complexe corallien du monde, s’étendant sur plus de 2 000 km au large de la côte nord-est de l’Australie. La grande barrière est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981. Elle abrite plus de 5000 espèces de poissons et de mollusques et a plus de 500 000 ans d’âge.[1] Ce travail de recherche vous sera présenté sous la forme qui suit. La présentation des principales causes précédera celle des plus graves conséquences. Par la suite, les solutions les plus pertinentes seront expliquées.

Grande barrière
http://www.evasion-online.com

 

  1. Causes 

1.1 Le réchauffement climatique

Comme on le sait tous, le réchauffement climatique entraine bien des problèmes au niveau environnemental sur terre. Ce réchauffement de la température terrestre entraine évidemment un réchauffement des eaux. Cette hausse de la température de l’eau est une des principales raisons pour laquelle on doit s’inquiéter au sujet de la grande barrière de corail australienne, mais aussi pour tous les autres récifs coralliens. En fait, puisque les récifs de corail ne sont pas dans les eaux les plus profondes, la hausse de la température se fait mieux ressentir. Cette hausse entraine le pire épisode de blanchissement des coraux, observé en 2016. Une étude démontre que 93% de ce trésor aquatique subit un majeur blanchissement, signe signifiant de dépérissement. Ce blanchissement peut très bien être fatal pour les coraux si la température continue d’augmenter. Il est le résultat de l’expulsion d’algues symbiotiques qui donne ses nutriments et sa couleur aux coraux. Cependant, ce phénomène est réversible si la situation s’améliore.[2] C’est maintenant pour une deuxième année consécutive que les chercheurs observent une phase de blanchissement. Normalement, plusieurs années s’écoulent avant que ce phénomène se reproduise, ce qui laisse le temps au corail de récupérer. Deux années de suite, c’est très inquiétant. Neal Cantin, de l’institut australien des sciences marines, dit qu’il observe une réduction de la résistance au stress des coraux australiens.[3]

1.2 La pollution

Un deuxième élément majeur vient nuire à la vie de ce magnifique trésor national. Cet élément est la pollution de l’environnement causée par l’homme. Elle apparait sous différentes formes. Premièrement, les récifs de corail australiens sont victime de ruissèlements agricoles. C’est plus précisément le ruissellement de 35 bassins hydrographiques couvrant une zone plus vaste que le Japon. Ce ruissellement entraine de nombreux sédiments qui eux vont réduire la luminosité de l’eau. L’incapacité à la lumière d’atteindre ces organismes nuira à leur capacité de reproduction et à leur croissance.[4] Deuxièmement, la prolifération d’acanthasters, des étoiles de mer qui détruisent les coraux est un facteur important.[5] Le dernier élément polluant signifiant est la pollution causée par le tourisme. Selon une nouvelle étude, des ingrédients contenus dans les crèmes solaires qu’utilisent les baigneurs et plongeurs causent des blessures irréversibles aux coraux. L’oxybenzone contenue dans les crèmes solaires vient se déposer dans les fonds marins et détruit peu à peu les coraux. En fait, ce composant à une capacité à absorber les rayons ultraviolets du soleil, ce qui est toxique pour les jeunes coraux. Le produit chimique en question endommageait aussi leur ADN.[6]

Article rédigé par Thomas Santerre

2. Conséquences

2.1 Tourisme et économie menacés

Tout d’abord, le tourisme serait un des secteurs les plus touchés du blanchiment de la Grande Barrière de corail. Si ce phénomène environnemental se fait encore sentir, cela pourrait amener d’importante conséquence face au secteur du tourisme et de son économie. Selon plusieurs statistiques émit par Tourism Research Australia, l’Australie perdrait chaque année 174 000 touristes étrangers et 1,19 milliard de dollars de recette (soit environ 782 millions d’euros)[7]. Ces statistiques sont comptées qu’en tenant compte des 3 premiers pays visiteurs soient les États-Unis, la Chine et le Royaume-Uni.[8] Cette conséquence pourrait créer un très grand trou dans le budget financier australien.

Same.jpg
Fr.printerest.com 

Continuer la lecture de Problématique

Publicités

Description et localisation

L’Australie forme la plus grande île du monde avec une superficie de presque de 7,7 millions de kilomètres carrés. L’île est située au sud de l’océan Indien ce qui la sépare de la Nouvelle-Zélande. La langue parlée en Australie, bien qu’elle ne soit pas reconnue comme langue officielle, est l’anglais australien. On peut qualifier l’Australie comme un pays monolingue puisque 81% de la population parle uniquement l’anglais à la maison.  Pour la religion, l’Australie n’a pas de religion d’État. La constitution australienne interdit l’Australie à proclamer une religion dominante. Elle garantit donc la séparation entre l’église et l’état. Par contre, la religion la plus pratiquée est le l’anglicane à 26.1%( 11 ) et le catholicisme à 26% ( 11 ). Les principales villes de l’Australie sont Sydney, avec une population de 4 575 532 habitants. Ensuite, Melbourne suit de très près avec une population de 4 077 036 habitants. Comme troisième ville la plus populaire d’Australie, on y trouve Brisbane avec une population de 2 043 185 d’habitants. La plupart des descendants de la population australienne étaient des Caucasiens à 92% ( 11 ) de majorité.  Les Irlandais sont une importante masse de cette colonisation aussi. Nous pouvons aussi apercevoir un groupe ethnique asiatique à 7%(11) de la population australienne. On ne peut pas parler des groupes ethniques sans mentionner le groupe Aborigènes. Ce groupe ethnique était les premiers hommes à avoir peuplé le sol australien. Comme nous l’a dit Hugue dérouard : << la plupart des spécialistes estiment que les Aborigènes australiens auraient atteint l’Australie ou, pour être précis, le protocontinent « Sahul », il y a entre 40.000 et 50.000 ans, durant l’ère glaciaire.>> ( 3 )

okok

 

 

Indicateurs de développement

indicateur.jpg

Image de Larousse.

Statistique tiré du site : http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?langue=fr&codePays=AUS&codeStat=SP.POP.IDH.IN&codeStat2=x

Indicateur Unité de mesure Résultats
Taux de natalité /1000 habitants 12,90
Taux de mortalité /1000 habitants 6,14
Taux de natalité infantile /1000 naissants 3,00
Part de la population de moins de 15 ans /100 ( % ) 19,2
Part de la population de plus de 65 ans /100 ( % ) 15,04
Population urbanisé /100 ( % ) 89,42
IDH /1 0,94
Taux d’alphabétisation /100 ( % ) 99
   

Situation politique

Premièrement, pour la situation politique, l’Australie n’a pas de président. L’Australie à une Reine, la Reine Elizabeth II. Cependant, puisque la reine ne peut pas toujours se déplacer pour diriger le pays, puisqu’elle est aussi reine de nombreux pays, l’Australie est gouvernée par un Gouverneur , il s’agit de Sir Peter Cosgrove. Par contre, celui qui détient vraiment le pouvoir, c’est le premier ministre , Kevin Rudd.( 7 ) La politique de Kevin Rudd est une politique travailliste , d’abord fondée comme moyen pour les syndicats d’être représenté au sein du parlement britannique. C’est une politique gauchiste et de centre gauche.

Plus spécifiquement, le parlement fédéral d’Australie est composé de deux chambres : le sénat composé de 76 sénats et la chambre des représentants avec 150 députés.

Le système d’élection est semblable à celui du Canada. C’est-à-dire que c’est un vote démocratique pouvant être fait par les citoyens ayant obtenu leurs majorités.

australia-votes

Secteurs primaire, secondaires et tertiaire

ok

En Australie, le secteur primaire représente 3,3%( 3 ) du total des emplois. Ce secteur est souvent catégorisé comme étant un secteur manufacturier. L’exportation a aussi une grande place dans le secteur primaire de l’Australie, il se trouve au 4e rang(3) mondial dans l’exportation du blé. Le secteur secondaire lui, représente 21,1% . Finalement, c’est le secteur tertiaire qui représente le plus haut pourcentage avec 75,5%(3). << L’agriculture contribue pour 2,3% au PIB, l’industrie pour 19,8% et les services pour 77,9% >>(5)  Le tourisme a aussi sa place dans le secteur tertiaire puisqu’il représente 4,7% de son PIB et emploie 6% e la population active.

Le revenu national brut en Australie s’élève à 64 540$(1) . Ce chiffre représente l’un des plus élevés à travers le monde.

 

Potentiel économique

mine-yandicoogina-dans-region-pilbara-australie_0_730_425

Le climat de l’Australie est un des éléments physiques qui fait énormément bénéficier l’économie du pays. En effet, l’Australie est un exportateur de premier ordre pour plusieurs ressources naturelles, comme du charbon, du fer, de l’or et de l’uranium. Quatre matières premières dont la demande est en grande augmentation depuis près de 20 ans. L’Australie détient une des plus grosses réserves de la planète de ces matériaux. L’exportation de ces produits est responsable d’une augmentation d’environ trente pour cent du pouvoir d’achat de biens et de services importés en Australie.(6) Ces ressources naturelles créées à eux seuls de trois à cinq pour cent du PIB du pays, mais leur effet principal, comme mentionné plus haut, sont leur impact majeur sur les exportations possibles du pays.(4)

 

 

Hydrographie

1306018-australie_hdhttp://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Australie_g%C3%A9ographie_physique/187016

 

Malgré le fait que la majorité du territoire Australien soit de type désertique et semi-désertique, il existe des étendues d’eau alimentées à longueur d’année. Tout d’abord, le bassin du lac Erye est l’étendue d’eau la plus importante du pays. Il couvre en effet un sixième de la superficie du pays. Il se situe entre la cordillère australienne et le plateau occidental. Il existe aussi le Murray River, le plus long cours d’eau de l’Australie. Celui-ci longe la cordillère Australienne pour déboucher dans l’océan Indien(2), et ne s’étend sur rien de moins que 2350 kilomètres de long.(4)

 

 

Climats

australia-climate-map_mjc01_french

https://fr.wikipedia.org/wiki/Environnement_en_Australie

 

Le climat de l’Australie est très varié dû à sa grande superficie et au fait que le pays est divisé en plusieurs petites iles. En majorité, l’Australie est basée sur un climat désertique et semi-désertique. Un climat où règne la sécheresse durant toute l’année. En effet, environ 40% des terres sont couvertes de dunes de sable. Par contre, les deux extrémités sud-ouest et sud-est comportent un climat tempéré, il n’y a donc pas de condition climatique extrême : ni torrides, ni glaciales. Dans ces zones, le sol est moyennement fertile. Finalement, au nord du pays, le climat est de type tropical, il y a donc une saison sèche et une saison humide. Cette partie du territoire est divisée en forêts tropicales humides, en prairies, et en déserts.(8) Dû aux différents climats des zones, le niveau de précipitation est extrêmement variable et relatif. Toutefois, plus de 80% de la superficie totale du pays a une pluviométrie annuelle plus petite que 600 millimètres, ce qui est extrêmement faible.(10)

 

 

Relief

carte-australie-relief

http://www.anglais-francais.net/conseils-sitesutiles/pays/australie/carte-australie-relief.php

L’Australie fait exactement 7 686 850 kilomètres carrés, ce qui fait d’elle le sixième plus grand pays du monde et le plus grand pays situé entièrement dans l’hémisphère sud de la terre.(9) C’est sur la plaque tectonique australienne que la plus grande ile du monde repose. De plus, l’Australie couvre plus précisément 5,2% de la superficie totale de la planète. Le territoire de l’Australie est divisé en une ile principale, et 8222 iles beaucoup plus petites. Elle est aussi faite a 99% de terre ferme et seulement à 1% d’eau. La moitié Ouest de l’ile principale est un plateau dont l’altitude diminue de la côte ouest vers le centre du territoire. Ce plateau est essentiellement plat à l’exception de quelques zones plus abruptes comme le mont Haersley et le mont MacDonnell. À l’opposé, sur le long de la côte est, se trouve la cordillère Australienne, une longue chaîne de montagnes. C’est dans celle-ci qu’on peut observer la plus grande faune et flore du pays. C’est entre cette chaine de montagnes importante et le plateau occidental, que se trouve le Lac Erye, l’étendue d’Eau la plus importante de l’Australie.(4)

 

 

Présentation

Dans le cadre du cours de Géographie, nous avons décidé de faire notre travail sur l’Australie. Réputé pour sa faune exotique, nous étions intéressés de travailler sur un pays dont nous avions que peu de connaissance. Son univers physique et humain nous a fait découvrir un aspect très différent de ce que nous avions pu mettre comme hypothèse. Le but de notre travail était donc d’en apprendre davantage sur ces différents aspects. Ayant des amis et de la famille qui habite et qui visite l’Australie toutes les années, cela était un facteur très motivant pour nous afin de voir l’univers australien sous tous ses aspects.

 

En espérant vous en apprendre davantage sur ce pays,

Bonne lecture,

Cordialement

Jacob Vachon et thomas Santerre

 

Photo le 17-02-14 à 10.37.jpg